Voilà un sujet qui occupe mon esprit chaque année, à peu près à la même période… Vous savez quand on vous demande début octobre la liste de souhaits de vos enfants, et cela jusque Noël (et même après pour les petits oublis)… C’est toujours de plus en plus tôt, les catalogues, les publicités, les magasins… et pour autant j’admire les personnes qui s’y prennent autant à l’avance. Mais chaque année, c’est une épreuve : entre la liste de souhaits des enfants et la liste de souhaits raisonnables et réfléchis (parce que si on les écoute, à chaque page du catalogue, il y a multiples jouets qui leur plaisent… )


C’est également l’épreuve du porte-monnaie… Il y a des personnes qui économisent chaque mois pour grossir leur enveloppe de noël, il y a ceux qui ne peuvent même plus économiser tellement la vie est difficile et il y a aussi ceux qui ne peuvent pas mais qui le font quand même (« on verra plus tard » ☹)…

Et puis il y a la bataille des cadeaux : A qui mieux mieux offrira le plus gros cadeau au petit dernier de la famille… et des montagnes de cadeaux au pied du sapin que ça en devient limite indécent…

Bref, cela fait plusieurs jours que je cherche, que je lis beaucoup sur le sujet des cadeaux. Je me suis dis que j’allais partager avec vous le fruit de mes réflexions :

Pourquoi offre-t-on des cadeaux ?

Déjà pour faire plaisir à celui à qui on offre et pour le plaisir de faire plaisir…


Offrir un cadeau, c’est un acte social. C’est une façon de faire ami-ami, on montre le lien qu’on espère avec une personne. Elle fait alors partie de votre cercle, de votre clan, de votre famille. Faire un cadeau, c’est aussi apporter sa contribution à la fête, même si le reste de l’année, vous n’êtes pas vraiment présent dans ce groupe.

Quels sont les différents types de cadeaux ?

J’en ai relevé quelques-uns au cours de mes lectures, sachant que chacun trouvera son type de cadeau selon sa personnalité, mais cela peut vous aider à trouver des idées pour offrir ou comprendre ce que l'on vous offre :

Le cadeau « gourmand » : Très à la mode de nos jours, j'aime ces cadeaux qui se consomment et qui donc n’encombrent pas longtemps : Des pâtisseries, un panier garni de petites gourmandises, un resto, des petites créations faites maison...

Le cadeau « utile » : terre-à-terre, ce cadeau ne fait généralement pas rêver, mais pourtant en l’offrant on imagine l’aide et la facilité qu’éprouvera la personne quand elle l’utilisera, tout en pensant à celui qui l’a offert. (Mais dans ce cas, pourquoi attendre une occasion particulière pour l’offrir, surtout si elle en a besoin tout de suite !??)

Le cadeau « miroir » : c’est le cadeau qu’on aimerait recevoir. Alors on l’offre à quelqu’un d’autre pour percevoir cette petite émotion qu’on aimerait ressentir.

Le cadeau « qui nous a tant manqué » : C’est le cadeau tant espéré et qui n’est jamais arrivé. Alors on tente en offrant ce même cadeau de transposer l’émotion de ce rêve d’enfant à celui à qui on l’offre.

Le cadeau « enveloppe » : Offrir un bon d’achat, un chèque, un billet, voilà un cadeau facile et rapide. Beaucoup répugnent ce système peu imaginatif et surtout dépersonnalisé. Mais on peut y voir la prudence et le respect pour les goûts de celui à qui on offre. On peut y voir aussi un côté pédagogique pour les enfants face à l’argent : savoir économiser, prendre des précautions… On ne sait de quoi l’avenir sera fait… les sports, les loisirs, les études coûtent chers, apprenons-leur à épargner pour réussir.

Le cadeau « d’occasion » : Il y a quelques années, jamais on n’aurait pu imaginer offrir un jouet de seconde main, « Ça ne se fait pas ! Que dirait-on ? »… Mais les mentalités évoluent, et si on faisait fi de ces « fausses bonnes manières » et qu’on offrait une nouvelle vie à un objet qui a déjà servi mais encore en bon état pour faire plaisir à celui qui l’attend. Sans oublier que vous désencombrez une personne qui n’avait plus besoin de cet objet. C’est dans l’esprit protection de la planète, zéro déchet, minimalisme…

Le cadeau « dématérialisé et peu encombrant » : Ma préférence va vers ces cadeaux que l'on peut partager, ceux qui créent un moment de complicité, ceux dont on se souviendra, non pas parce qu'ils sont à votre vue sur le meuble du salon, mais parce que l'on a vu le plaisir et la joie dans le regard de l'autre. Proposez à vos proches d’offrir des bons pour du temps à passer ensemble ou des savoir-faire à transmettre. Il y a une année à occuper entre 2 fêtes, si chacun propose une activité (ciné, bowling, randonnée, cuisine, jardinage, sport…) c’est ce vivre ensemble qui est important et qui permet de réduire la liste à seulement quelques cadeaux qui comptent vraiment. Il existe des Certificats d’exemption de cadeau à télécharger sur Mescoursespourlaplanete.com = un super concept !


SXLLM

​​

Le cadeau « doudou » : il nous rappelle la personne aimée et nous aide à surmonter son absence.

Le cadeau « raté » : il ne correspond pas aux goûts de l’autre. Déception pour l’un et signe de désintéressement pour l’autre. Y-a-t-il un lien possible entre ces personnes ?

Le cadeau « échange volontaire obligatoire » : dans notre culture judéo-chrétienne, on nous transmet la valeur du don gratuit et totalement désintéressé. Et pourtant, il est très mal vu de ne pas « rendre » la pareille. Il y a toujours un espoir de « retour sur investissement », ne serait-ce que de l'intérêt, de l'amitié, de l'amour. Le moindre refus d'acceptation d'un cadeau ou refus de rendre un cadeau, pourrait être interpréter comme une rupture du lien entre les 2 personnes.

Le cadeau « trop magnifique » : La grande générosité est parfois indice d’une volonté de domination. Attention à ces trop gros cadeaux, quelle place veut la personne qui vous l’offre, que veut-elle se faire pardonner… ?

Le cadeau « empoisonné » : atteinte à la liberté, c’est le cadeau trop bruyant (les jeux électroniques et sonores entêtants des enfants) ; trop contraignant (par exemple un animal de compagnie) ou encore lorsqu’une personne offre le cadeau que vous refusiez à votre enfant pour telle ou telle raison et ce, malgré vos arguments.

Et si on organisait les cadeaux :

Tout d'abord, on planifie :

- la liste de souhaits des enfants... facile, ils ont toujours plein d'idées !

- et aussi pourquoi pas faire la liste des souhaits des grands ou une liste de rêves à cocher tout au long de l'année (bucket list ou life list)

- et un tableau d'organisation de vos propres achats de Noël : créez un tableau tout simple comme ci dessous, n'attendez pas la fin de l'année pour le remplir, car les idées ont tendance à s'envoler quand on doit s'en rappeler ultérieurement. En vous y prenant assez tôt vous pouvez prévoir et étaler votre budget, mais surtout résister aux achats impulsifs et onéreux de dernières minutes.


Ce doc vous intéresse, dites le moi, je vous l'enverrai gratuitement.

Les listes de souhaits : « pourquoi serait-ce impoli de demander ce que l’on veut ?»

Lorsque la demande a été clairement formulée, nous avons toutes les chances de faire plaisir, puisque la demande a été mûrement réfléchie avant d’être posée sur une liste.

Il existe de nombreuses solutions de nos jours pour faire des listes : votre enfant fait sa liste au père noël, on peut la scanner, la prendre en photo et la transmettre via les réseaux sociaux à son entourage. Certains sites permettent de faire des listes, en notant ce que vous souhaitez, l’image, le prix, le magasin. Pour mes enfants c’est ce système que j’ai adopté depuis plusieurs années sur mesenvies.fr, et avantage supplémentaire, on évite les doublons de cadeaux puisque les personnes s’inscrivent sur le cadeau qu’ils choisissent.

Le père noël volontaire : cela fonctionne bien pour une fête de famille ou avec de nombreux amis. Chacun mise une certaine somme selon le nombre d’invités (5, 10€ ou plus, mais tout le monde pareil), on transmet une liste de 2 ou 3 cadeaux souhaités par personne, et une personne du groupe est désignée volontaire pour se charger des achats, c’est le père noël volontaire. Cela règle plusieurs soucis : la montagne de cadeaux interminable (que les enfants déballent à tour de bras sans vraiment regarder ce qu’il y a dedans), moins d’encombrement (1 seul cadeau par personne à ramener à la maison) ; les heures passées pour tous à faire les magasins (chaque année on change de père noël, cela paraît équitable) ; la surprise (il reste ce côté mystérieux du cadeau choisi par le père noël dans la petite liste).

Le père noël secret : ou tirage au sort de cadeaux, cacahuètes, ami secret, ami invisible, ange gardien, arbre de Noël, pêche aux cadeaux, échange de cadeaux = Une personne est aléatoirement attribuée à chaque participant. Chaque participant doit alors donner un cadeau à cette personne et, en retour, reçoit un cadeau d'une autre personne du groupe. L’idée étant qu’on ne sache pas de qui provient le cadeau, c’est secret ! Certains utilisent des petits bouts de papiers avec le nom de chaque participant écrit dessus, pour ensuite réaliser le tirage au sort. Mais ce système a des limites lorsqu’on mélange adulte et enfants ; les couples…). De nos jours, il existe des applications très simples sur internet pour traiter ces différents paramètres et attribuer les pères noëls secrets à chacun.

Les cadeaux cachés : Au lieu de faire ces montagnes de cadeaux cachant le sapin de noël, inventez une chasse aux trésors, avec des indices et menez les loulous au gré des indices à fureter de ci de là, à relever des défis… moments inoubliables garantis pour eux…

Et si on ne veut pas de cadeaux ?

Cette idée est difficilement acceptable pour l’entourage. Si c’est votre souhait de ne rien recevoir et de ne rien offrir, il faut pouvoir l’expliquer au risque de passer pour un rabat-joie, un radin ou un névrosé. Prévoyez à l’avance d’expliquer votre objectif : pourquoi vous voulez vivre avec moins ; votre lutte contre ce système mercantile et de surconsommation ; votre engagement zéro déchet... et faîtes connaître votre manière de vivre aux personnes dans votre entourage.

Si certains résistent et vous offrent malgré tout ce qu'ils ont en tête en dépit de vos désirs, soit vous pouvez refuser ce cadeau, mais il faut faire preuve de délicatesse, dire la vérité, que vous êtes touchés mais que vous ne pouvez accepter.

Soit on part du principe que c’est le geste qui compte, et vous pouvez donner une nouvelle vie à l’objet reçu : en l’offrant à quelqu’un qui en aura vraiment l’utilité, en le recyclant, en le vendant, en le donnant ou en l’échangeant…

Le plus dur c’est de se débarrasser de ce sentiment de culpabilité. Désencombrer, vivre mieux avec moins, c’est tout un processus visant le bien-être moral, mental, physique… ça libère l’espace autant que l’esprit. Si vous avez l’impression que vos proches ne comprennent toujours pas, vous pouvez évoquer votre suivi ou votre envie d’être accompagné par un coach / un professionnel de l’organisation (Home Organiser), c’est plus facile à comprendre dans l’entourage quand c’est un professionnel qui a dit de faire comme cela.

Si vous souhaitez vous renseigner ou avoir un suivi avec un professionnel de l'organisation, n'hésitez pas à me le demander, je me renseignerai auprès de mon réseau, il y en a forcément un près de chez vous.


Pour conclure cet article, je dirai simplement qu’offrir un cadeau, c’est prouver à l’autre qu’il est important pour nous en dépassant toutes ces convenances sociales. Je souhaite transmettre à mes enfants les vraies valeurs à mes yeux : tout ce qui ne s’achète pas mais qui vaut plus que tout, le simple fait de passer ces moments de fête ensemble, et d’être heureux de ce que l’on possède déjà.

Et vous, avez-vous une organisation particulière autour des cadeaux à nous partager ?

#HomeOrganiser #cadeaux #noël #fête #famille #enfant

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon

On en parle

"Portez-vous bien", en la personne d'Emilie, m'a apporté une nouvelle pièce dans la maison !!! Un cellier encombré, hyper rempli, désorganisé, qui finalement ne servait pas à grand chose, a pu être transformé en une pièce agréable, utile, très utile même où on a tout sous la main. Des conseils très adaptés à mon mode de vie : c'est ce que j'ai grandement apprécié. Pas de conseils standard, mais du conseil sur mesure. Et pas que pour le cellier ! De nombreux autres conseils, que j'ai fortement apprécié et pris en compte. Je me sens nettement mieux ! Merci Emilie !!!

~ Blandine ~ 

©2018 by Portez Vous Bien. Proudly created with Wix.com