Comment gérer cette attirance des écrans dans une famille, lorsque l’on a des enfants d’âges différents et donc avec des besoins différents également.

Je suis maman de 3 enfants : une fille de 9 ans, un petit gars de 7ans assez geek et à la limite de l’addiction face aux écrans, et une petite dernière de 2 ans qui a surtout découvert la télévision lors d’une longue hospitalisation.

Conseillère en Organisation, je ne peux m’empêcher d’imaginer comment simplifier et organiser les petites choses du quotidien, les rendre plus accessibles aux enfants, plus ludiques aussi. Dans cet article, vous trouverez des astuces que j’ai mis en place chez moi, des retours d’expérience, des infos et des recommandations officielles (avec des liens si vous souhaitez en savoir plus).


J’ai suivi des conférences sur le sujet, animé par Serge Tisseron. On voit les publicités de prévention passer… je connais donc les principales recommandations à ce sujet mais cela reste compliqué à gérer au quotidien avec des enfants qui tentent toujours d’avoir plus que ce qui leur est accordé.

N’hésitez pas à consulter le site de l'association, 3 - 6 - 9 - 12 et les nombreuses vidéos des questions de parents à Serge Tisseron. ici


  1. Ecrire les règles construites en famille :

Parce que « les paroles s’envolent, les écrits restent. »

Ecrivez les règles discutées en famille et que tous les membres s’engagent à respecter.


Concrètement : nous nous sommes posés un jour lors d’un « conseil de famille » et nous avons fait l’inventaire des écrans autour de nous que nous utilisons régulièrement. Puis nous avons écrit ensemble les règles d’utilisation de chacun de ces outils. Ce fut l’occasion de discuter et d’argumenter les choix.

Par exemple, pourquoi « pas de télévision le matin avant l’école », car cela perturbe la concentration pour la matinée, et en plus nous avons constaté des excès de violence chez mon fils lorsqu’il était l’heure d’éteindre pour partir à l’école. Depuis qu’on met simplement de la musique le matin, les routines se déroulent beaucoup mieux.

2. « Un écran c’est comme un bonbon » :

C’est une psychologue qui a dit cela à mon fils qui a très bien saisi le parallèle :

Lorsque l’on mange un bonbon,

c’est bon, c’est un moment de plaisir.

Par contre lorsque l’on en mange trop, on est vite malade, on a mal au ventre.

Les écrans c’est la même chose, mais c’est au niveau de la tête, des yeux, du cœur que l’on a mal. Et en plus cela favorise l’obésité.

3. L’Apprentissage de l’Auto-régulation :

Serge Tisseron parle souvent de cet apprentissage et il recommande de toujours donner des notions de durée lorsque l’on est devant un écran.